« L'Etendard » parle des Juifs et du judaïsme

Les Juifs et le judaïsme

L'avènement du christianisme il y a deux mille ans a posé historiquement un énorme problème au judaïsme. Au cours du premier siècle, une partie des Juifs a suivi les disciples de Jésus et se sont convertis à la foi chrétienne, pour la plus grande gloire de Dieu. Ces conversions sont notamment racontées dans les Actes des apôtres, qui permettent de suivre les progrès du christianisme dans le pourtour méditerranéen au fur et à mesure des voyages de Paul et des autres disciples.

Mais dans le même temps en Palestine romaine, une partie des Juifs se sont endurcis dans le refus de reconnaître Notre Seigneur Jésus Christ comme le Messie. La situation a encore empiré suite à la destruction du Temple de Jérusalem, en l'an 70, donnant lieu à une nouvelle dispersion (diaspora) des Juifs hors de Palestine. Ce double impact (avènement du christianisme et destruction du Temple) aura raison du judaïsme mosaïque.

Une nouvelle religion va alors se développer au sein du judaïsme, qui va prendre des distances considérables avec le judaïsme mosaïque. Cette religion, résultat d'une dégénerescence marquée du judaïsme d'Abraham, Isaac et Jacob, va s'établir autour de textes de commentaires de la Torah (la Bible juive). Ces textes seront ultérieurement rassemblés dans un livre qui va refonder le judaïsme moderne, appelé le Talmud. Le Talmud est une crispation sectaire et haineuse, un instrument de combat contre la vague de conversion au Christ qui menace le judaisme.

Les Juifs n'ont pas rempli la mission dont Dieu les avaient chargés, quand Il a confié à Moïse les tables de la Loi. En conséquence de ce rejet de la première Alliance par les Juifs, Dieu a choisi un autre chemin pour atteindre le monde entier en nous envoyant son Fils Jésus. Mais dans l'épître aux Romains, Paul montre que les Juifs peuvent eux aussi entrer dans ce chemin et être sauvé avec les autres, s'ils reconnaissent Jésus comme le Sauveur. Même si c'est maintenant aux chrétiens de porter au monde la bonne nouvelle de l'Alliance, cela n'exclue pas la possibilité pour les Juifs de se convertir.

Par le sang du Christ, Dieu s'est réconcilié avec tous les hommes (même s'ils ne le savent pas, d'où la nécessité de l'évangélisation). Or cette réconciliation est offerte aussi aux Juifs, la Promesse est aussi pour eux s'ils acceptent de recevoir des chrétiens cette nouvelle Alliance, en clair s'ils acceptent enfin de reconnaître Jésus comme le Messie. De fait, beaucoup de Juifs se sont convertis à la foi chrétienne au fil des siècles.

Malheureusement dans le même temps, beaucoup de Juifs ont préféré se crisper dans leur refus et se sont réfugiés dans le judaïsme talmudique, triste avatar dégénéré de la foi d'Abraham, Isaac et Jacob. Certes l'incrédulité des Juifs a laissé une place vide et a permis aux païens d'accepter la Promesse de Salut en attestant de l'Evangile, en quelque sorte la « chute » des Juifs a permis le salut des païens. Mais d'un autre côté, le judaïsme talmudique a encore éloigné un peu plus les Juifs de Dieu.

En refusant de recevoir le Christ, les Juifs récusent l'acte souverain de Dieu. Dorénavant c'est par de moyens humains que les Juifs cherchent à redevenir un « peuple élu », ce qui se révèle désastreux. C'est ce que l'on observe actuellement avec le sionisme, et les vélléités des Juifs appartenant à l'oligarchie financière d'unifier le monde autour de leur domination. C'est ce que l'on appelle le Nouvel ordre mondial. Quand on est chrétien, on doit s'opposer à ce Nouvel ordre mondial qui éloigne les hommes de la foi et retarde la venue du Royaume de Dieu.

Contrairement à ce que prétendent certains qui se disent pourtant chrétiens, le sionisme retarde la venue du Royaume de Dieu. Les Juifs devront reconnaître Jésus comme le Messie pour que s'établisse le Royaume de Dieu sur terre. Le sionisme porte une lourde responsabilité dans le retard de l'accomplissement du projet de Dieu. On peut dire la même chose concernant les païens, les athées et les idolâtres. Mais comme l'explique Paul, Dieu ayant commencé Son oeuvre par les Juifs, il est probable qu'il achèvera aussi son oeuvre par les Juifs.

D'où la nécessité de la conversion des Juifs.

Lire d'autres articles portant sur les questions bibliques.

• Page en ligne depuis le 10 août 2011 •

Consultez les éditoriaux passés, la revue de presse ou bien les derniers articles publiés : Antisionisme (9 février 2011), La culture de mort (13 mai 2012), Le projet mondialiste (10 mai 2012), François Hollande (8 mai 2012), les salafistes (22 août 2011), Complot judéo-maçonnique (7 août 2011), L'abbé Pagès (5 mars 2011), Droits de l'Homme (17 février 2011), Antijudaïsme (9 février 2011), Antimondialisme (29 juillet 2011), Sites d'information alternative (20 juillet 2011). Voir aussi les mémos.

Quelques liens amis : Vigi-Infos - Johan Livernette - Néo Trouvetout - Mission chrétienne - Conxientia - Fin du monde, fin des temps - Osservatore Vaticano - Autres liens

S'inscrire à la newsletter de « L'Etendard »

Il n'y a rien au-dessus de la paix du Christ !
Ecrivez-nous:
Tous droits réservés © Tous droits réservés « L'Etendard »
Document valide XHTML 1.0 Strict