L'antijudaïsme fait partie des sujets abordés sur « L'Etendard »

Antijudaïsme

Les catholiques rejetent catégoriquement les thèses racialistes de Hitler. Ceux qui défendent le nazisme sont des païens sous l'influence de l'occultisme et des fausses divinités de l'Europe d'avant la christianisation. L'antisémitisme n'a jamais eu sa place au sein de l'Église catholique, car il consiste en une haine de race qui s'oppose au message évangélique « Aimez-vous les uns les autres ». Les chrétiens sont même les continuateurs du judaïsme pré-christique, celui d'Abraham, Isaac et Jacob. A la messe nous lisons les prophètes de l'Ancien testament et prions les psaumes, qui sont de la poésie hébraïque de l'an mille avant l'ère chrétienne.

Par contre, être catholique implique de s'opposer au judaïsme rabbinique et talmudique. Car depuis le Christ, le judaïsme a profondément changé de visage faute d'avoir reconnu Notre Seigneur comme le Messie. Le talmudisme déteste Jésus Christ et exècre l'Église catholique. L'antijudaïsme théologique est fondateur de l'Église catholique, et des centaines de textes existent écrits aux cours des âges par les clercs pour contrer les assertions talmudiques. A l'époque de la scholastique, les théologiens écrivirent beaucoup sur la nature et la divinité de Jésus Christ, niée par le judaïsme. Il y a beaucoup à lire sur le sujet, pour qui s'y intéresse.

Actuellement beaucoup de chrétiens surestiment la parenté spirituelle entre le judaïsme actuel et le christianisme. Si nous sommes les héritiers du judaïsme des origines, nous devons aussi reconnaître que celui-ci est mort avec Jésus sur la croix. L'Ancienne alliance de Dieu avec Israël était singulièrement menacée à l'époque de Jésus, comme le montrent de nombreux passages des Évangiles. Mais la non-reconnaissance par les juifs de Notre Seigneur Jésus Christ a mis un terme à cette Alliance. Dorénavant, l'Église s'est substituée au peuple juif comme sujet de l'Alliance de Dieu.

L'antijudaïsme théologique est rarement combattu par nos adversaires avec des arguments relevant de la foi juive. Ce n'est guère sur le terrain de la spiritualité que nos adversaires placent le débat, mais malheureusement sur celui du soupçon racialiste d'antisémitisme. Une accusation inacceptable pour les catholiques, mais dont nous sommes trop souvent l'objet. Cela rejoint une autre question, qui est celle de l'antisionisme. Précisément les réseaux communautaristes sionistes se font les porte-paroles de ces accusations, ce n'est pas un hasard. Répétons-le, l'antijudaïsme chrétien n'a rien à voir avec l'antisémitisme, qui est païen par essence.

A lire pour mieux comprendre le thème de l'antijudaïsme théologique : Non, les Juifs ne sont pas nos pères dans la Foi.

• 9 février 2011 •

Consultez les éditoriaux passés, la revue de presse ou bien les derniers articles publiés : Antisionisme (9 février 2011), La culture de mort (13 mai 2012), Le projet mondialiste (10 mai 2012), François Hollande (8 mai 2012), les salafistes (22 août 2011), Complot judéo-maçonnique (7 août 2011), L'abbé Pagès (5 mars 2011), Droits de l'Homme (17 février 2011), Antijudaïsme (9 février 2011), Antimondialisme (29 juillet 2011), Sites d'information alternative (20 juillet 2011). Voir aussi les mémos.

Quelques liens amis : Vigi-Infos - Johan Livernette - Néo Trouvetout - Mission chrétienne - Conxientia - Fin du monde, fin des temps - Osservatore Vaticano - Autres liens

S'inscrire à la newsletter de « L'Etendard »

Il n'y a rien au-dessus de la paix du Christ !
Ecrivez-nous:
Tous droits réservés © Tous droits réservés « L'Etendard »
Document valide XHTML 1.0 Strict

eXTReMe Tracker